Point de vue: Le MAK dans le Hirak. Une tempête dans un verre d’eau.

Point de vue: Le MAK dans le Hirak. Une tempête dans un verre d’eau.

Perso, je ne suis absolument pas intimidé par celles et ceux qui sont partis pour la défense du MAK en s’en prenant à Karim Tabbou (parfois très violemment), celui-ci ayant tout simplement dit ce qu’une grande partie des manifestants ont scandé cette semaine du Hirak.

Il est bizarre de constater comment cette machine qui vise à s’en prendre à une personne est facilement lisible à chaque occasion… Les mêmes mécanismes se déclenchent et les mêmes personnes se mettent en branle toutes en même temps et toutes avec des éléments de langage que nous avons finis par connaître.

Bien sûr que je ne change pas d’avis sur le fait que personne n’a le droit d’arrêter les militants du MAK, qui restent pacifiques et politiques dans leurs revendications.

La dictature emprisonne pour leurs idées, tous les algériens, tous bords idéologiques confondus. C’est cela qu’il faudra dénoncer sans ambiguïté et sans sélectivité. Car la sélectivité dans les dénonciations, annule la crédibilité de celles et ceux qui procèdent ainsi.

Pour revenir aux tempêtes dans un verre d’eau que tentent certaines « ilites » de faire avec cette histoire du MAK, je pense que nous devrions tous faire attention à ne pas se tirer des balles dans nos propres pieds.

Le MAK n’a rien avoir avec le Hirak, il mène sa vie à sa guise et il ne devrait pas être utilisé pour tenter de brouiller la démarche du Hirak. Ceci est la stratégie du régime en place de sa police politique et très visiblement c’est aussi celle de la direction du MAK.

Le cas du MAK est à mon sens, une résultante d’une dictature sans foi ni loi, qui pousse les gens dans des postures suicidaires, folles et totalement déboussolées. De ce fait, n’oublions jamais que ce mouvement est ultra minoritaire dans la population, et ceci est vrai malgré toutes les manœuvres des services, voulant faire de ce mouvement une chose importante. Admirons sur ce plan, les « effets zoom » que font les médias et les « ilites » pour essayer de fausser la lecture de la réalité politique.

Les militants sincères du MAK sont à plaindre plus qu’autre chose. Une minorité de gens déboussolés, que la police politique d’ici et de là-bas arrive à instrumentaliser à des fins « boulitiques ».

Encore une fois, le MAK est loin du Hirak et vis versa. Faisons attention à cette autre vaine manœuvre des services et de leurs « ilites » boiteuses.

Ils essayent de nous faire changer de sujet, nous éloigner des fondamentaux du Hirak, à savoir ses objectifs principaux et ses moyens d’action (l’uniténationale , le compromis politique et la Silmiya).

Samir 25 avril 2021.

Partager:
0
fb-share-icon0
20k
Pin Share20

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *