septembre 6, 2020

On ne le dira jamais assez. Le changement est possible.

Par samir

Les revendications du #hirak sont claires, nettes et très précises. Sortir de la dictature pour aller vers une véritable démocratie qui remet le peuple au centre des décisions. Claire, non ?

Pour y aller, il n’y a pas trente six chemins. La manifestation pacifique massive, la détermination à en finir avec la dictature, avec ses hommes et ses méthodes, et enfin la rupture totale avec le régime en place.

Pour y arriver, le peuple dans son immense majorité a aussi montré le chemin, une union de tous les algériens autour de ces objectifs, et ceci sans exclusion ni exclusive. Sans différenciation ni course idéologique ou autre politique entre les composantes du mouvement populaire.

Ceux des militants qui ne comprennent pas ça, doivent procéder à la mise à jour urgente de leur logiciel qui continue visiblement à tourner sous win95. 🙂

La mise en place de cette démarche est POSSIBLE, faut-il le répéter encore une fois. Il n’y a pas de concurrence idéologique ou politique lors de cette première phase de la révolution du #Hirak. Les algériens ont été très claires à ce sujet.

Une phase de transition prendra place très bientôt incha Allah, elle aura comme finalité le rassemblement aussi large que possible des algériens, autour de principes fondateurs, et partagés par tous, inclusifs et sans exclusion de personne.

Cette phase garantira la mise en place de cette démarche saine et salutaire pour notre pays, pour ouvrir ensuite une seconde phase, qui laissera la place à la course politique pour le pouvoir et le gouvernement.

N’oubliez pas ça, chers camarades et chers compatriotes libres. Cette démarche est possible et elle a besoin de la conscience politique de tout le monde et de chacun d’entre-nous.

Sans ça, le ravin mangera tout le monde, faute de sérieux et probablement pour cause d’égoïsme politique ou idéologique.

Nous y reviendrons, autant de fois que nécessaire.

Je pense que nous sommes tenus de faire avec la majorité du peuple. Et celui-ci s’est clairement exprimé sur ses revendications.

La minorité à droit de citer et de s’exprimer, mais la minorité n est pas la majorité.

Au sein de la majorité du peuple qui veut un véritable changement démocratique, il nous faudra travailler à rassembler tout le monde autour d’une seule démarche rassembleuse, un compromis politique entre toutes les sensibilités et valable pour tous les algériens, un compromis politique fondateur de la nouvelle république réellement démocratique et libérée de la dictature et de sa police politique.

Dans une première phase, il ne s’agit pas de faire la course au pouvoir, mais de poser les principes fondateurs et rassembleurs, mettre en place le cadre démocratique. Et Ceci nécessite une phase de transition et une constituante.

C’est une fois ceci acquis et réussi que commencera une autre phase qui permettra à tout le monde de faire sa course pour le pouvoir et la constitution du gouvernement, dans un cadre politique sain et assaini, débarrassé des hommes et des pratiques de l’ancienne dictature.

Qu’est ce que tu en penses cher ami ?

Samir 04/09/2020

Partager:
0
fb-share-icon0
20k
fb-share-icon20