août 16, 2020

La conscience politique du #Hirak face aux manœuvres du régime algérien

Par samir

Le hirak a montré que notre société est traversée par différents courants politiques, mais que ceux-ci marchent main dans la main pour aller vers un véritable Etat de droit.

Cet état d’esprit que nous avons tous compris comme étant l’expression d’un sens élevé de conscience politique effraie au plus haut degré le régime en place et sa police politique chargée de tuer toute aspiration du peuple à un changement radical du système politique. Celui-ci est identifié par tous les algériens comme source de dangers pour l’avenir et comme responsable de l’état lamentable dans lequel est plongé le pays.

Et c’est aussi sur ce plan de l’union et de l’unité d’action que la police politique tente des manoeuvrer espérant affaiblir le hirak avec des tentatives pour diviser, pour créer la scission et pourquoi pas préparer dès aujourd’hui les chamailleries de demain, qui seront autant de batons dans les roues du Harak. Des tentatives qui ressemblent plutôt à un « rih fi chbek », tellement elles ne concernent en rien la majorité des gens qui continue de les ignorer et de les dénoncer par tous les moyens disponibles.

Aussi, et contrairement à ce qu’affirme une certaine propagande, les revendications du Harak sont clairement exprimées et elles sont tout aussi facilement lisibles afin de les mettre en pratique, dans un avenir proche.
C’est le régime en place, qui est en réalité totalement arque-bouté sur lui-même n’acceptant absolument rien de ce que revendique le peuple dans son immense majorité.

Refusant de se soumettre aux demandes du peuple, les tenant du pouvoir réel crient sur tous les toits que c’est le peuple qui ne sait pas où il va. Des pigeons noirs sont alors chargés de le dire à haute voix partout à cela est possible 🙂

Les algériens savent que le régime en place est têtu et même totalement défaillant sur tous les plans, à commencer par le plan politique caractérisé par la profonde crise dans laquelle il a plongé le pays.

Mais les algériens sont aussi déterminés à changer les choses pacifiquement, par la pression populaire conjuguée à une rupture totale avec les façades du régime.

Ce n’est plus qu’une question de temps, car le régime est aussi en train de s’effondrer n’ayant plus aucune ressource pour s’expliquer, se justifier ou se défendre.

Il lui reste à peine quelques clowns pour espérer occuper les gens avec des conneries et des inepties que plus personne ne considère. Il en est ainsi de leurs portes-parole, de leurs gouvernement ou président qu’ils ont désignés ou de leurs pions au sein de la « classe politique » ou de « société civile » chargés de créer des illusions politiques auxquelles plus personne ne donne de l’importance.

C’est la conscience politique élevée du peuple algérien qui aura raison de la bêtise du régime, et ceci pacifiquement et très prochainement incha Allah.

Samir 18/08/2020

Partager:
0
fb-share-icon0
20k
fb-share-icon20