août 12, 2020

Algérie, guerre des gangs au pouvoir. Et moi, et moi ….

Par samir

La première des révolutions consiste à divorcer avec les gangs du régime, quels qu’ils soient.

Un Etat fort, une démocratie saine et une république avec des institutions réellement légitimes se construiront dans une démarche politique cohérente, positive et menée de bout en bout par la population et le peuple. Cette même population qui a démontré avec brio et clarté qu’elle sera capable de réussir ce genre de démarche.

Sortir de la dictature se fera en dehors de tout calcul lié aux gangs actuellement au pouvoir. Leur guerre interne n’a rien avoir avec la révolution et le hirak ni avec les millions de jeunes et de citoyens sortis dans la rue depuis février 2019.

Laissons le régime mourir de sa belle mort, ne rentrons dans aucun de leurs jeux macabres, nous n’y avons aucun intérêt.

Notre combat continue en parallèle pour aller sereinement, sans heurts et dans l’ordre vers un véritable Etat de droit, dans son sens le plus noble. Nous le méritons, et notre peuple aussi le mérite.

Ne nous demandez pas de compter les points ou de suivre la baballe de ping pong comme un chat amusé par ce jeu, à l’occasion de la guerre des gangs au pouvoir.

Notre but et notre engageent n’a absolument rien avoir avec aucun intérêt en guerre actuellement au sein même du régime en place.

Il est affligeant de constater que certains tentent inlassablement de nous entrainer dans ces jeux, que nous vomissons au plus haut point.

Nous avons les pieds dans la m… hachakom, il est temps de le constater de faire en sorte que cela cesse.

Partager:
0
fb-share-icon0
20k
fb-share-icon20